Que faire quand vous ne savez plus quoi faire ?

blogue-2017-01-16-sc

Peu importe l'étape où vous en êtes dans votre business, si vous êtes insatisfait ou incertain sur la façon de procéder, alors vous devez arrêter, respirer et réévaluer.

Parfois, dans la vie comme dans notre business, on se retrouve face à une impasse. On se sent à la croisée des chemins ou bien sur un chemin qui semble aller nulle part.

Au début de ma carrière, j'étais parajuriste dans une grande firme légale Montréalaise. En raison de ma charge de travail et de la pression continue pour produire des résultats, je me sentais souvent si ce n'est pas continuellement submergée.

Je passais beaucoup de temps à dire à mon superviseur que j'en avais par-dessus la tête. Cela produisait un grand état de stress. Ma tête savait que c'était humainement irréaliste de rencontrer les délais du volume de dossiers qui atterrissait sur mon bureau.

Malgré tout cela, je vivais beaucoup d'insécurité intérieure face à moi car je me sentais incompétente de ne pouvoir tout faire.

J'étais frustrée, je ruminais et je continuais de courir dans tous les sens avec l'illusion d'arriver à remplir les échéanciers.  À cette époque, chaque date de délai était, pour moi, une question de vie ou de mort.  Vraiment !

Aussi, j'étais inquiète (sans l'avouer parce que mon ego était beaucoup trop démesuré!) et je passais beaucoup de temps à réfléchir aux pires scénarios. C'est un domaine dans lequel je peux être assez bonne!  🙂

Je me faisais croire (et je peux être très convaincante...) que mes prémonitions se réaliseraient. Je luttais de toutes mes forces pour ne pas m'arrêter.

J'avais tellement peur de ce qui arriverait si j'arrêtais. Et plus je me concentrais à lutter, moins je semblais obtenir de résultats.

Le conseil que je ne voulais pas entendre mais dont j'avais besoin

Je me sentais comme dans une course sans fin... vous savez, comme le lévrier qui court après le lièvre dans l'illusion de pouvoir l'attraper tout en sachant très bien que je ne pourrais pas y arriver.

Et un jour, je prenais un café avec ma marraine et j'étais en train de lui déverser toute ma misère et mon malheur. Elle écoutait patiemment lorsqu'elle a dit quelque chose qui a « stoppé » tous mes hamsters :

« Céline, et si tu faisais juste le prochain pas, la prochaine bonne action ? »

- C'est tout? lui demandai-je.

« Oui. C'est tout, » répondit-elle. « Tu réfléchis trop. Fais juste la prochaine bonne action à faire et tu verras, ça ira. »

Ce concept est d'une simplicité déconcertante et je vous assure qu'il me donne, à la fois, du soulagement et de la clarté.

Cela fait près de 10 ans que j'ai commencé à l'utiliser et je l'utilise encore régulièrement dans les moments d'insécurité ou bien lorsque je me sens dépassé.

J'imagine que vous voulez savoir comment faire ?

3 étapes à suivre

Elles sont simples et efficaces :

1. Oubliez le résultat final

La vérité est que j'ai probablement moins de contrôle sur le résultat que je pense. Je peux sans aucun doute l'influencer, mais je ne peux pas le contrôler.

D'ailleurs, avant d'arriver à sa destination finale, beaucoup de variables vont assurément changer. Les projets et les transactions ont une façon de se dévoiler à vous seulement au fil du temps. Il y aura des problèmes... des ressources... et je ne peux juste pas les voir maintenant. Par contre…

2. Concentrez-vous seulement sur la prochaine bonne action à faire

Puisque le fait de s'inquiéter du résultat est improductif, j'essaie de réfléchir aux prochaines actions qui vont faire avancer le projet. C'est beaucoup plus accessible que quelque chose dans un avenir lointain.

Par exemple, en tant qu'auteur, je peux m'inquiéter de savoir si mon livre va devenir un « best-seller » ou je peux m'assurer que j'ai finalisé mon plan de marketing et que je suis bien préparée pour mes prochaines entrevues. Et…

3. Faites quelque chose maintenant!

Voici la clé principale. Poser une action, faire quelque chose c'est mieux que rien. Trop souvent, on pense que tout doit être clair. On veut être certain de l'action à poser, du processus et bien sûr, du résultat.

Dans mon expérience et suivant les discussions que j'ai régulièrement avec plusieurs entrepreneurs, il est extrêmement rare de pouvoir  tout voir clair.

La clarté implique de savoir et de faire. Par exemple, lorsqu'on ne peut pas lire une pancarte, on peut : penser plus à ce que la pancarte pourrait dire selon le contexte; plisser vos yeux pour changer votre perspective; acheter des lunettes plus puissante; ou vous pouvez aussi demander à une personne de vous la lire.

Mais la meilleure et la plus simple façon d'obtenir plus de clarté est de se rapprocher de la pancarte. La clarté vient souvent quand je me déplace vers ma destination, faisant des rectifications de tirs ou des ajustements en cours de route.

Donc, si vous êtes actuellement dans une situation où vous vous sentez submergé, paralysé et que vous ne savez pas quoi faire, arrêtez, respirez et réévaluez. Par la suite, il suffit de suivre ces trois étapes et de faire la prochaine bonne action.

Que faites-vous quand vous vous sentez submergé, paralysé ou que vous vivez de l'insécurité?

Laissez-nous un commentaire dans la boîte ci-dessous.

Laissez un commentaire