9 phrases à bannir de votre vocabulaire pour augmenter votre intelligence émotionnelle!

Les gens émotionnellement intelligents savent que certaines phrases portent un pouvoir particulier. Elles ont l’étrange capacité de vous faire paraître mal même si ce que vous dites est vrai!

Comme vous le savez, il n’y a aucun moyen de reprendre les mots ou les phrases une fois qu’ils sont dits. Souvent, ce sont les propos subtils, ceux qui nous font voir comme inexpérimentés et sans confiance en nous-mêmes qui font le plus de dégâts.

Peu importe votre expertise, vos talents, vos capacités ou ce que vous avez accompli, il y a certaines phrases qui changent instantanément la façon dont les gens vous voient et peuvent les garder dans une perception négative à votre égard pendant très longtemps.

Ces phrases sont tellement chargées d’implications négatives qu’elles peuvent même miner vos connexions, votre clientèle et votre business en très peu de temps.

Avez-vous dit ou avez-vous entendu récemment ces neuf phrases?

1. « Ce n’est pas juste! »

Tout le monde sait que la vie est parfois injuste.

Certaines personnes sont nées dans des familles riches; d’autres pas. Certaines personnes sont nées intelligentes; d’autres pas. Certains ont eu une excellente éducation; d’autres pas. Certaines personnes ont un bon système de soutien, une famille et des amis; d’autres pas.

Oui, la vie n’est pas toujours juste, c’est pourquoi vous devez être optimiste.

Les pessimistes prétendent que la vie devrait être juste et ils sont frustrés lorsque ce n’est pas le cas. Lorsque l’injustice de la vie frappe les pessimistes, ils ont tendance à paralyser ou à tourner en rond.

Les optimistes savent que la vie est injuste, mais évoluent en essayant de faire mieux. Lorsque l’injustice de la vie les touche, les optimistes persévèrent, continuent d’avancer et d’essayer.

2. « C’est comme ça que ça s’est toujours fait! »

Les changements technologiques se produisent si vite que même ce que vous apprenez maintenant pourrait être dépassé dans six mois.

Dire que c’est la façon dont ça s’est toujours fait, non seulement vous fait paraître sans initiative, mais en plus, vous dégagerez de la résistance aux changements.

Il y a tellement de chemins qui mènent à Rome! Restez ouverts car si vous faites face à un obstacle et que vous vous entêtez à dire et à croire que les choses se sont toujours faites de cette façon, vous passerez peut-être à côté d’une meilleure façon.

3. « Pas de problème! »

Lorsqu’un client vous demande de faire quelque chose ou vous remercie d’avoir fait quelque chose, ne leur répondez « pas de problème ». Votre client pourrait interpréter que sa demande aurait pu poser problème. Cela peut le faire sentir mal à l’aise ou comme s’il vous avait imposé sa demande.

Au lieu de cela, montrez aux gens que vous êtes heureux d’avoir fait le travail. Répondez plutôt avec une réponse du genre : « Avec plaisir » ou « Je suis heureux de m’en être occupé ».

C’est une différence subtile dans le langage, mais qui a un impact énorme sur vos clients.

4. « Je pense que c’est une idée ridicule » ou « Je vais poser une question stupide »

Ces phrases excessivement passives grugent instantanément votre crédibilité. Lorsque vous dites ce genre de phrase, sachez que même si vous la faites suivre d’une excellente idée ou d’une question pertinente, vous dégagez une énergie de manque de confiance.

Cela affectera nécessairement la confiance que vos clients ont en vous.

Cessez d’être votre pire critique. Si vous n’êtes pas sûr de ce que vous dites, personne d’autre ne le sera non plus. Et si vous ne savez vraiment pas quelque chose, dites plutôt : « Je n’ai pas cette information en ce moment, mais je vais la trouver et vous revenir ».

5. « Cela ne prendra qu’une minute »

Dire que quelque chose ne prend qu’une minute réduit vos compétences et peut aussi donner l’impression que vous vous précipitez dans les tâches.

À moins que vous n’arriviez littéralement à terminer la tâche en 60 secondes, n’hésitez pas à dire que cela ne prendra pas trop de temps, mais ne laissez jamais croire à un client que la tâche peut être complétée plus tôt qu’en réalité.

Rappelez-vous aussi qu’avec le temps et la pratique, nous développons tous une expertise concernant nos services et parfois, il arrive qu’on oublie le chemin parcouru et tous les apprentissages réalisés au fil des années.

Ne faites pas l’erreur de minimiser ce que vous faites!

6. « Je vais essayer… »

Tout comme le mot « penser », « essayer » laisse l’impression que vous n’avez pas la confiance en votre capacité d’exécuter la tâche. Prenez la pleine responsabilité de vos capacités.

Si on vous demande de faire quelque chose, acceptez de le faire, proposez une alternative ou refusez, mais ne dites pas que vous allez essayer parce que cela laissera planer des doutes dans l’esprit de votre client.

7. « Il est incompétent »

Il n’y a pas d’avantages à faire une remarque négative à propos d’un collègue ou d’un concurrent. Si votre remarque est exacte, il y a de fortes chances que tout le monde le sache? Il n’est donc pas nécessaire de le signaler ou d’en rajouter.

Si votre remarque est inexacte, vous pourriez être la personne qu’on reconnaît avec un manque de professionnalisme.

Il y aura toujours des personnes grossières ou incompétentes dans n’importes quels secteurs ou lieux de travail. Si vous n’avez pas le pouvoir de les aider à s’améliorer ou de les congédier, alors vous n’avez rien à gagner en répandant ce genre d’informations.

Lorsque vous parlez de l’incompétence d’une personne, observez pourquoi vous le faites… car cela peut aussi apparaître pour votre client comme une tentative maladroite de dénigrer quelqu’un pour mieux paraître à ses yeux. Et si vous plantez du négatif, cela reviendra inévitablement vous hanter sous la forme d’opinions négatives de votre entourage.

8. « Ce n’est pas de ma faute! »

Ce n’est jamais une bonne idée de blâmer, de transférer ou de rejeter la responsabilité. Soyez responsable. Si vous aviez un rôle, peu importe qu’il soit grand ou petit, dans ce qui a mal tourné, assumez-le.

Sinon, offrez une explication objective de ce qui s’est passé. Respectez les faits, et laissez votre client tirer ses propres conclusions. Par la suite, soyez à l’écoute de votre client et retirez les apprentissages de l’expérience.

Dès que vous commencez à pointer du doigt, c’est le moment où les gens commencent à vous voir comme quelqu’un qui ne prenez pas la responsabilité de vos actions.

L’effet peut être dévastateur puisque vos clients se sentiront nerveux. Certains éviteront de travailler avec vous et d’autres, lorsque quelque chose n’ira pas, frapperont en premier et vous blâmeront.

9. « Je ne peux pas! »

Cette phrase est la petite sœur de « C’est pas de ma faute! ». Lorsque vous dites « je ne peux pas! », vous laissez présumer à vos clients que vous n’êtes pas prêt à faire ce qu’il faut pour effectuer le travail.

Par exemple, au lieu de dire « Je ne peux pas faire ce genre de ebook », dites plutôt « Je ne sais pas encore comment faire ce genre de ebook. Je vais faire des recherches ou trouver quelqu’un qui peut me le montrer. »

Si vous ne pouvez vraiment pas faire quelque chose parce que vous n’avez pas les compétences nécessaires, vous devrez proposer une solution de rechange ou une autre alternative.

Conclusion

Ceci est une courte liste, mais déjà avec l’élimination de ces phrases de votre vocabulaire, je vous assure que vous augmenterez votre intelligence émotionnelle et que ce sera payant autant pour vous que pour votre business.

Elles ont tendance à se faufiler insidieusement et à nous surprendre. Mettez-vous en mode OBSERVATION et vous pourrez les attraper dès qu’elles se pointent le bout du nez. Ainsi, vous pourrez vous corriger et solidifié l’habitude de ne plus les dire.

Quelles sont celles que vous vous surprenez à utiliser? Est-ce qu’il y aurait des phrases que vous ajouteriez à notre liste?

Laissez-nous un commentaire ou vos questions dans la boîte ci-dessous puisqu’on apprend autant de vous que vous apprenez de nous.

Laissez un commentaire





x